Poésies

credit photo :en.wikipedia.org

credit photo :en.wikipedia.org

Souviens-toi, souviens-toi!
De ces soirs de septembre
lorsque, bercés par le chant des cigales,
la douce mélodie des étoiles,
nous étions l’un contre l’autre blottis…
Nous voulions ce jour là,
construire un univers,
fait d’amour de plaisir et de sérénité.
Souviens-toi des parures féeriques,
que revêtait la nature…
Souviens-toi du firmament,
qui nous plongeait tous deux,
dans les profondes rêveries de la nuit…

Aujourd’hui te voici à mes cotés;
belle comme un rivage ensoleillé d’été,
tes yeux m’offrant la splendeur
d’un ciel étoilé!
Je sais que tu es à moi,
et dans mon coeur,
des voix en choeur,
chantent ton nom.
Et surtout, sache
que m’ôter de toi,
c’est m’ôter de la vie.

– David Albert Kamdem –

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *